Groupe scolaire Dauphinot, Reims (51)

L’école, un environnement tourné vers l’avenir.

 

La réalisation de la toiture et du bardage du nouveau groupe scolaire Dauphinot à Reims montre bien toutes les qualités du zinc pour ce type de projet. Les systèmes VMZ Joint debout et VMZ Profil à emboîtement permettent une mise en œuvre personnalisée dans le respect optimal des règles HQE®.

L’entreprise Gayet, chargée de la mise en œuvre, a parfaitement su exploiter l’adaptabilité du zinc pour obtenir une couverture aussi étanche qu’esthétique ! Ici, les toits à couvrir sont de forme trapézoïdale, aussi faut-il réaliser un calepinage particulièrement précis et bien calculé afin que les joints debouts tombent parfaitement aux extrémités comme au niveau des jonctions.

L’entreprise Gayet a façonné l’ensemble des bacs nécessaires à partir des bobines VMZINC. Regroupées sur des racks numérotés, les bacs sont alors montés sur le toit pour être fixés sur les voliges.

« Le matériau zinc nous permet de réaliser un vrai travail de personnalisation pour ajuster parfaitement la couverture à la forme du toit en respectant le plan et la projection de l’architecte » explique Yves Cuenot, le conducteur de travaux.

L’approche du bardage est différente bien qu’elle demande elle aussi de la précision pour aligner l’ensemble à l’aide de pattes équerre, avant la mise en œuvre de 240 mm d’isolant. De forme standard, les profils de bardage, d’une longueur de trois mètres, sont livrés déjà façonnés. L’entreprise Gayet les a découpés de manière à bien les ajuster aux ouvertures de la façade.

Les profils à emboîtement font écho aux lames de bois qui habillent le rezde-chaussée. Et surtout, couverture et bardage offrent un rendu fini parfaitement identique au projet, tel qu’il a été dessiné par le cabinet d’architectes.

Le zinc au service du projet environnemental Les systèmes VMZINC® ont été retenus pour le groupe scolaire Dauphinot parce qu’ils ont des qualités autres qu’esthétiques : le zinc est un matériau durable, facile à entretenir et entièrement recyclable, ce qui a son importance dans le cadre de ce projet. Enfin, l’aspect de surface PIGMENTO® vert lichen est venu apporter sa touche naturelle à l’édifice, évoquant les feuilles des arbres. La façade vient ainsi proposer une continuité visuelle avec les arbres du square situé juste en face des écoles, mais également avec les couvertures végétalisées des autres bâtiments du programme.

Car le fil conducteur du projet a toujours été d’allier fonctionnalité des bâtiments et respect des règles HQE®. Le choix des matériaux utilisés répond à ces critères en privilégiant le béton, mais surtout le bois et le zinc.

En fusionnant une maternelle et une école primaire pour créer ce nouveau groupe scolaire, la Mairie de Reims a décidé de le doter de bâtiments résolument tournés vers l’avenir et la pérennité. L’environnement de ces nouveaux bâtiments a nécessité toutes les attentions pour faciliter l’accueil, la circulation et la vie collective des enfants et des adultes. Le bruit du grand boulevard très circulant et les vents dominants ont présidé à l’édification d’une façade capable de protéger l’établissement de ces contraintes. Les architectes ont d’ailleurs fait appel à un bureau d’études hautement réputé pour l’efficacité de ses prescriptions HQE®

Au final, les bâtiments principaux sont l’école primaire construit en R+1 avec notamment les classes réparties à l’étage, et la maternelle réalisée de plain-pied. A laquelle s’ajoute une zone commune qui comprend la bibliothèque, la salle informatique, un patio et le restaurant scolaire, mais également une salle polyvalente et un plateau sportif encadré par des espaces végétalisés qui pourront servir de supports pédagogiques.

«Nous avons placé au cœur de notre démarche de conception durable, non seulement les questions de performance énergétique, mais aussi de confort, de santé publique et de préservation des ressources autres qu’énergétiques (maté- riaux, eau…). Le choix préalable de reconstruire des bâtiments neufs pour l’ensemble du groupe scolaire a permis de mener une approche bioclimatique complète et optimale sur le projet, puisque nous avons pu repenser complètement l’implantation des bâtiments.» détaille Humbert Di Legge, l’architecte. «Par exemple, le choix de situer les classes au premier étage de l’école primaire et l’orientation de celles-ci permet une récupération optimale des apports solaires en hiver tout en protégeant des surchauffes potentielles le reste du temps» poursuit-il.

Une telle réalisation ne peut que sensibiliser durablement les enfants aux enjeux environnementaux qui seront les leurs dans l’avenir.

Le matériau zinc nous permet de réaliser un vrai travail de personnalisation.

Yves CUENOT , Conducteur de travaux
  • Architecte : Gilles BORDERIOUX
    Humbert DI LEGGE,
  • Architectes D.P.L.G
  • Entreprise : Gayet
  • Superficie : Toiture : 2100 m2
    Bardage : 410 m2
  • Système : VMZ Joint debout
    VMZ Profil à emboitement
  • Aspect : PIGMENTO® vert lichen